Vous aider dans la détermination de votre cahier des charges, c’est entendre vos besoins, vos contraintes, vos envies et vos motivations
27 Août

Attention aux risques domestiques dans votre maison d’Échirolles !

Vous venez d’acheter une maison à Échirolles, dans le département de l’Isère, dotée d’un beau jardin, de quoi vous détendre pour le reste de l’été et pour une belle arrière-saison? Si les douces températures favorisent les activités extérieures (barbecue, bricolage, jardinage, baignade…), elles augmentent le nombre d’accidents liés à ces activités. Vous le saviez ? Tant mieux ! Mais étiez-vous au courant que l’intérieur de votre nouvelle maison n’est pas non plus sans danger ? Les chiffres sont éloquents : les accidents de la vie courante sont la troisième cause de mortalité. Ils représentent 20 000 décès par an (soit 56 par jour). En France, 1,7 million d’enfants de moins de 15 ans sont victimes chaque année d’un accident de la vie courante. Avant 4 ans, 81 % des accidents de la vie courante surviennent à domicile et, avant 5 ans, 63 % des accidents ont lieu dans la maison.

Connaitre les principales causes des accidents

• La brûlure due à une casserole, une bougie, un fer à repasser, un bain trop chaud ou un barbecue,
• L’empoisonnement par ingestion de médicaments, de produits ménagers ou de produits toxiques (appelez votre centre antipoison),
• La suffocation survenue suite à l’avalement de petits objets ou d’aliments de type cacahuètes, olives, bonbons…,
• L’étouffement sous les draps, un oreiller…
• La chute dans les escaliers, par défenestration, à vélo et pour les très jeunes enfants la chute de la table à langer ou de la chaise haute,
• L’électrocution à cause d’appareils électriques laissés à portée de main,
• L’écrasement consécutif à des doigts coincés dans la porte,
• La noyade dans la baignoire,
• Les chocs.

Des conseils simples qui doivent devenir des réflexes

Afin de protéger les enfants qui sont les plus vulnérables, tenez compte de leurs capacités et celles-ci diffèrent en fonction de leur âge. Tout petits, de simples mesures (sécurité des produits, aménagements du domicile) permettent de sécuriser les différentes pièces. Plus tard lorsque l’enfant gagne en autonomie, il faut lui apprendre les risques qu’il encourt et l’accompagner dans son apprentissage.

C.V. / Bazikpress © ArtFotoDima

 

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée