Vous aider dans la détermination de votre cahier des charges, c’est entendre vos besoins, vos contraintes, vos envies et vos motivations
17 Déc

Ayez confiance dans votre agence immobilière d’Echirolles

Comme 81% des personnes satisfaites de leur dernier contact avec un agent immobilier et qui ont confiance dans la profession, faites-vous aussi confiance à votre agence immobilière d’Echirolles pour vendre ou louer votre bien immobilier.

Que veulent les clients ?

Selon l’édition 2014 du baromètre FNAIM/IFOP réalisé à partir de 1 500 personnes de 25 à 75 ans ayant utilisé les services d’un professionnel de l’immobilier au cours de ces cinq dernières années, disposer de compétences et faire preuve de professionnalisme sont, dans un premier temps, les qualités les plus attendues de la part d’un agent immobilier. Le caractère individualisé de leur prestation est plébiscité.

Plus d’un quart des personnes interrogées attendent avant tout des professionnels du secteur qu’ils recherchent une solution adaptée à leurs besoins et qu’ils les accompagnent dans leurs démarches. Ils espèrent également que ceux-ci auront une bonne connaissance du marché et notamment qu’il pourra les informer sur les prix.

La profession bien vue par les clients

Près des deux tiers des personnes ayant fait appel à un agent immobilier au cours des cinq dernières années déclarent avoir confiance dans la profession (63 %). En revanche, les plus jeunes montrent une confiance plus mitigée (56 %).

À la source de cette confiance, on retrouve en premier lieu l’aspect rassurant que peut revêtir la relation avec un professionnel de l’immobilier : ce dernier apporte une sécurité dans le projet (69%) et montre de l’intérêt pour ses clients (67 %). Les personnes interrogées apprécient que l’agent considère chaque projet dans sa singularité en cherchant à améliorer ses réponses aux besoins de ses clients (66 %).

La confiance, la clé de la recommandation

Un peu plus de six personnes interrogées sur dix se disent prêtes à s’adresser à nouveau au dernier professionnel contacté et à le recommander à un proche (62 % dans les deux cas). Assez logiquement, cette part augmente si l’interviewé était satisfait du dernier contact avec le professionnel et s’il a une confiance globale en la profession.

O.D. / Bazikpress © Beboy – Fotolia

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée